Pierre Aylagas votre député
Pierre Aylagas votre député

Incendies de juillet 2012 : Argelès-sur-Mer solidaire de Llers

Chacun se souvient des gigantesques incendies qui avaient dévasté au mois de juillet dernier la Catalogne sud. Même si la nature reprend progressivement ses droits, il faudra du temps pour effacer les stigmates de cette catastrophe.

« Face à un tel événement, la ville d’Argelès-sur-Mer a tenu à exprimer sa solidarité en organisant une soirée Couleurs Catalanes  à laquelle de nombreux acteurs culturels de la ville ont tenu à participer » a expliqué le deputé-maire Pierre Aylagas.

1800 euros ont ainsi récoltés en faveur de l’Alt Emporda et la ville a décidé de les reverser à Llers, petite commune située à quelques kilomètres de Figueras et qui fut une des plus touchée par les incendies.  La remise du chèque à l’adjoint au maire de Llers, Miquel Roure, s’est déroulée en présence de Pierre Aylagas, député-maire, en présence de nombreux élus municipaux dont Charles Campigna et Jacqueline Payrot, chevilles ouvrières de la soirée, Maguie Roca-Pujadas, Danie Faget, Agnès Roque, Marie-Thérèse Cachier et Valérie Reimeringer.

Pierre Aylagas rassemble près d’un millier de militants et de sympathisants

 

Il a fallu rajouter des tables et des chaises vendredi à l’espace Jean Carrère d’Argelès-sur-Mer pour le rassemblement républicain organisé par Pierre Aylagas, député de la 4e circonscription et sa suppléante Nicole Villard, pour remercier tous ceux qui avaient contribué à leur élection au mois de juin dernier.
Des tables et des  chaises supplémentaires parce qu’ils se comptaient près d’un millier à être venus apporter leur soutien à leur nouveau député. Des militants socialistes bien sûr, de très nombreux sympathisants et des élus -conseillers généraux, maires, adjoints au maire, conseillers municipaux- venus de toute la circonscription.
Avant la paella de l’amitié, Pierre Aylagas a dressé un rapide bilan de son action de parlementaire. « Cela fait que 4 mois la nouvelle Assemblée Nationale a commencé son travail. Ce n’est pas en 4 mois que nous effacerons les conséquences de 10 années de politique libérale. Les impatiences sont grandes, je les entends et je les comprends car elles sont légitimes. »
Le député a ensuite évoqué quelques-uns des dossiers de la circonscription qu’il défendait à Paris –indemnisation pour les calamités agricoles, pôle santé, maintien de la sous-préfecture à Céret, implantation d’une maison de santé- et la dynamique qu’il voulait créer sur le territoire, notamment par le lancement d’états généraux du tourisme.
En conclusion, Pierre Aylagas a rappelé son attachement à ses racines : « Je suis aujourd’hui un élu national mais je n’oublierai jamais la terre d’où je viens et la confiance  que vous m’avez accordée. »