Cette victoire, c’est la vôtre.

Cette victoire, c’est la vôtre.  Pas seulement la mienne et celle de Nicole Villard. Victoire d’une équipe. Victoire du parti socialiste et de ses alliés politiques.

Victoire des militants, des citoyens, des élus, des français engagés pour le changement dès le mois de novembre avec les primaires.

Cette victoire s’est construite en plusieurs étapes.

D’abord, la victoire de François Hollande : en France et dans cette circonscription avec 51,87 % des suffrages. Le 6 mai, notre 4e circonscription est enfin revenue à gauche. Victoire de tous ceux qui, pas à pas, jour après jour, ont travaillé sans relâche pour que le 6 mai soit synonyme de nouveau départ pour notre pays. Ce 6 mai n’était qu’une première étape. Sans une majorité à l’Assemblée Nationale, le 6 mai n’aurait été qu’un coup d’épée dans l’eau. Sans une majorité à l’assemblée nationale, François Hollande aurait été l’otage de l’UMP. Sans une majorité à l’assemblée nationale, les 60 propositions pour le changement seraient restée lettre morte. Le 6 mai, nous l’avons conforté ici, dans notre territoire.

Selon les derniers chiffres en ma possession, nous avons recueilli au tour de 55%  des voix. Cette victoire, c’est aussi la victoire d’une certaine manière de concevoir l’action politique. Pour moi, l’action politique est un travail collectif, un travail de terrain, un travail de rassemblement des forces vives en faveur d’un territoire. Notre territoire a été laissé de côté pendant 5 ans. Au travail de fond, on lui a préféré les photos. Au travail de fond, on lui a préféré la communication.

Vous m’avez élu député, je suis conscient de la responsabilité qui est la mienne. Je suis conscient des enjeux en matière de justice fiscale, sociale et territoriale. Depuis des mois, j’ai mesuré les attentes qui existent dans notre territoire :           – pour le pôle santé dela Côteet du Vallespir, – pour la complémentarité entre les lycées de Céret et d’Argelès, – pour la création de nouvelles filières créatrices d’emplois

Je veux être celui qui rassemble avec le soutien du département et de la région. Je veux être celui qui fédère . Ce soir, nous refermons la parenthèse UMP sur la 4e. Cette parenthèse a été ouverte par la désunion de la gauche. La gauche unie avec le Front de Gauche, les Verts et le PRG a gagné. Cette parenthèse  appartient au passé.

Mes chers amis,

Volontairement, je n’ai pas remercié ce soir nominativement un élu,  un militant,  un bénévole,  un membre  de l’équipe de campagne par peur d’en oublier un.

J’ai une pensée pour Richard Flouttard.  Il était de la campagne perdue en 2007. Il a participé à celles de 2008 et 2011.  Je suis sûr que ce soir il partage notre joie.

Pour ma part, j’ai ce soir une pensée une pour mes parents. Je suis un enfant dela Retirada. La Républiquem’a permis d’être aujourd’hui un  de ses représentants à l’Assemblée Nationale. Je mesure ce soir mon parcours d’homme et de militant.

Je me rappelle quand Jean Carrère, en 1983, m’avait demandé de s’engager à ses côtes sur une liste pour les élections municipales. Que de temps passé, que de combats menés en commun avec une seule idée : que la justice l’emporte. Aujourd’hui, j’ouvre une nouvelle page de ma vie politique. Vous connaissez la force de mes engagements et de mes convictions au service d’Argelès. Ils resteront les mêmes, soyez-en certains

Dès ce soir, toute cette énergie sera mise au service de l’ensemble de notre territoire de notre circonscription.

Que vive la 4e à gauche , que vive la République et que vive la France.

Étiquettes : ,
Previous post
Next post

Comments are closed.